mercredi 29 juin 2016

Tajine d'agneau aux artichauts et petits pois

Quand autant d'ingrédients que j'aime sont dans une seule et même recette, il faut que je teste !
Je suis rarement déçue, et ce fût le cas, encore une fois !

J'avais fait cette recette pour l'anniversaire de ma maman, et nous avions été surpris du mariage parfait entre l'agneau et l'artichaut !
C'est irrésistible !!!

Je ne vous conseillerais qu'une chose : l'essayer !

Ce plat est un véritable coup de cœur !

Pour avoir un bon tajine bien savoureux, il faut bien saisir la viande, puis la laisser mijoter pour former une sauce.
Ce plat peut être fait la veille et doit être conservé au frais pour que ses arômes soient encore plus développés.

La recette originale provient du blog Un Déjeuner de Soleil.
 800g de viande d'agneau (de l'épaule pour moi) coupée en morceaux
1 bocal d'artichauts poivrade
300g de petits pois frais
2 oignons émincés
3 gousses d'ail émincées
1/2 cuillère à café de cumin
1 cuillère à café de cannelle
1 pincée de paprika
1 pincée de gingembre en poudre
Une dizaine de feuilles de persil
5-6 feuilles de menthe
Le jus d'un citron jaune
Huile d'olive
Sel
Poivre

1. Dans une grande casserole, faire revenir l'ail et l'oignon dans de l'huile d'olive
2. Ajouter ensuite la viande, et la faire colorer sur toutes les faces pendant 5 à 10 minutes
3. Ajouter les herbes hachées, saler et poivrer et couvrir d'eau (+/- 1/2 litre)
4. Laisser mijoter à feu moyen pendant environ 1 heure pour que la viande devienne fondante
5. Au bout de 40 minutes de cuisson, ajouter les artichauts, ajouter un peu d'eau si nécessaire, et laisser cuire les 20 minutes restantes
6. A la fin, ajouter les petits pois, saler et poivrer à nouveau et laisser cuire sans couvercle pendant 10 minutes
7. Les légumes doivent être cuits, la viande fondante et une sauce doit s'être formée, elle doit être légèrement épaisse
8. Servir avec des feuilles de persil, de menthe et du pain plat

Bonne dégustation !

Pop corn aux cuberdons

Pour cette nouvelle Foodista Challenge, le thème choisi par notre nouvelle marraine est un thème qui m'a beaucoup inspirée :

Soyez glamour, pin up your day !

En gros, une recette sexy, girly, rétro inspirée des années 50, avec un détail sur la photo qui rappelle les années 50, le tout avec une recette qui nous vienne tout droit des USA !

J'avoue ça fait beaucoup de contraintes (encore que...), mais le thème a vraiment tout pour me plaire !

Alors, pour ma part, je ne sais pas si le pop corn est une recette typiquement américaine, cependant, j'associe les deux... d'autant plus qu'ils aiment manger du maïs grillé en Amérique.
Pour le côté sexy/pin up, j'ai choisi le rose et les bonbons :)
Et enfin, pour l'accessoire 50's, j'ai choisi un vieux comic book, ainsi que des anciennes lunettes 3D.

J'espère être dans le thème, en tout cas j'ai fait tout mon possible, et je crois que pour une fois je n'ai rien oublié, MIRACLE !

Le cuberdon est un bonbon traditionnel en Belgique.
Il est fabriqué à partir de sucre, de gomme arabique et de saveurs fruitées, principalement la framboise. 
Le mélange liquide est coulé dans des moules en amidon et est passé au four chauffé à 55°C pendant environ une semaine afin que le sucre durcisse et forme la croûte extérieure, alors qu'à l'intérieur reste un liquide gélatineux au goût très sucré. 
Il se présente en règle générale sous forme conique.
Il est aussi appelé chapeau-de-curé ou chapeau-de-prêtre dans l'ouest du Hainaut. 
En néerlandais, il est aussi appelé neuzeke (petit nez).

Et c'est trop trop bon !

La recette originale provient du livre "Pop Corn" de Véronique Cauvin aux éditions Solar.
 50g de maïs à pop corn
Un peu d'huile d'olive
25g de beurre
50g de cuberdon (la recette originale prévoit des fraises Tagada)

1. Verser un peu d'huile dans une casserole à couvercle, ajouter les grains de maïs, bien mélanger pour enduire les grains d'huile. Fermer la casserole avec le couvercle
2. Secouer la casserole toutes les 15 secondes pour que tous les grains de maïs éclatent (il fait attendre 2-3 minutes)
3. Quand il n'y a plus de bruit, au bout de 5-6 minutes, retirer le couvercle et verser le pop corn sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson
4. Dans une casserole, faire fondre le beurre et les cuberdons à feu doux
5. Mélanger avec une spatule jusqu'à obtenir un mélanger homogène, lisse et rose
6. Verser la crème rose sur le pop corn et mélanger pour enrober un maximum de grains de pop corn.
7. Les bonbons vont filer et coller comme du chewing-gum, c'est tout à fait normal
8. Enfourner dans un four préchauffé à 150° pendant 10 minutes
9. A la sortie du four, laisser refroidir 10 minutes
10. Au bout des 10 minutes, retourner les morceaux de pop corn pour qu'ils puissent durcir de l'autre côté également
11. Mettre dans des ramequins individuels, ou dans un grand saladier pour déguster !


LES PARTICIPANTS A LA FOODISTA CHALLENGE :

COOKING&CO– RECREACAKES – KESKONMANGEMAMAN– CUISINE VOOZENOO – J’AI TOUJOURS AIME LE JAUNE MOUTARDE – DOUCEURS MAISON OSEZ LA GOURMANDISE – LE BLOG DE CATA – ENCORE UN GATEAU – DEVIOUSLY SWEET PASTRIES – EMILIE SWEETNESS – PETITE CUILLÈRE ET CHARENTAISES – ENVIE D’UNE RECETTE VEGETARIENNE ? – ANGEL’S RECETTES – POURQUOI JE GROSSIS ?–  MEL EN CUISINE – CHACHOU A LA CRÈME – LALALACUISINE PAPA RICO – MELINA ET CHOCOLAT – LES GOURMANDS DISENT D’ARMELLE – UNE PINCÉE DE SEL – DES RECETTES À GOGO –PÂTISSERIES A CROQUER – JULIE MYRTILLE – ALTER GUSTO – COMPLETEMENT MERINGUEE – FIL ET CROQ – LA POLYGRAPHE – BY ACB 4 YOU– CREME DE SUCRE– LES COOKINES– SHARING CUISINE –CRAQUOUNETTE – FOOD FUN FOTO

lundi 27 juin 2016

Jean Martin

J'ai été contactée par la société Jean Martin, l'une des plus vieilles entreprises de la vallée des Baux de Provence.

En 1920, une idée germe dans l’esprit de Jean Martin : percer le secret de l’olive cassée de la Vallée des Baux de Provence. Parfumés au fenouil sauvage, ces diamants verts commercialisés sous la marque La Maussanaise fondent le socle de la société Jean Martin.

Le gel des oliviers en 1956 oblige Jean Martin à se tourner vers d’autres sources d’approvisionnement : il se lance alors dans une activité de négoce. 

Ce sont ses petits-fils, Bernard Martin - aujourd’hui Directeur Général - et Jean-Louis Martin - Directeur Export - qui ont l’idée, à la fin des années 1970, de créer les premières conserves et produits appertisés à base d’olives et de légumes. 

Tous ces produits sont fabriqués à la nouvelle usine de Tarascon : Sur les 40 personnes qu’emploie Jean Martin, 25 se consacrent à la production et au contrôle qualité, un élément essentiel pour eux.

Afin de poursuivre leur développement, de mieux innover en garantissant toujours une qualité irréprochable, une nouvelle usine a vu le jour en 2010. 
Ce nouveau bâtiment tient compte du respect de l’environnement à tous les niveaux et vise à améliorer l’ergonomie des postes de travail pour plus de confort des employés.

Afin de compléter ce développement, ils se sont associés avec des producteurs locaux pour planter un potager et une oliveraie.

Un an après son inauguration, l’usine de production Jean MARTIN est à l’honneur : l’AFNOR -organisme certificateur- lui remet officiellement sa certification : qualité (ISO 9001), sécurité (OHSAS 18001), environnement (ISO 14 001), et IFS (International Food Standard). 
Sachant que l’entreprise a déjà été labélisée BIO par Ecocert, elle devient la seule PME à bénéficier de cette quintuple certification. 
Celle-ci récompense la démarche d’entreprise citoyenne de Jean MARTIN, soucieuse d’inscrire sa stratégie dans une politique de développement durable : réduction de la consommation d’eau de son usine, des déchets à la source, des émissions d’effluents, amélioration de la sécurité et de l’ergonomie des postes de travail... mais aussi recherche et fidélisation d’agriculteurs locaux.

Tous les produits sont garantis sans colorant ni conservateur, sans OGM ni allergènes majeurs. La certification qualité permet, par ailleurs, de veiller à la traçabilité des produits, assurée tout au long de la chaîne de production. 
(Source : Jean Martin)


Pour ma part, j'ai eu la chance de recevoir 3 produits :
- la ratatouille aux 5 baies, pour accompagner les viandes rouges et les grillades
- la ratatouille au miel et aux raisins, pour les viandes blanches et les volailles
- la ratatouille au fenouil et au vin blanc, pour sublimer les poissons et crustacés

Vous pouvez retrouver ces produits ICI.

Par tradition, la ratatouille est servie froide, c'est de cette façon que nous avons consommé nos premiers pots !

Un délice !


Ici, en accompagnement d'un aïoli !

Un petit livret avec des recettes de cuisine accompagnait le colis !
De quoi utiliser toute leur gamme dans la cuisine de tous les jours !

Très belle découverte et de bons produits !!!

N'hésitez pas à aller visiter leur boutique en ligne, juste ICI !

dimanche 26 juin 2016

Roulé aux épinards, au thon et au fromage de chèvre

Parce que les ratages culinaires font aussi partie de la vie...
Laissez-moi vous présenter ma participation à la Battle Food, un défi culinaire initié par Carole de « Sunrise Over Sea », et dont la marraine Bénédicte a choisi comme thème :

Le Roulé dans tous ses états.

Bon... ratage est peut être un grand mot car de raté il n'y a que le côté visuel...
Complètement foiré, n'ayons pas peur des mots...

Côté goût, ma foi c'est assez délicieux !

En fait, la génoise était trop épaisse, ce qui a fait qu'elle s'est complètement déchirée au moment de la rouler...

Je vous présente cependant la recette car c'était bien bon, et que j'ai posé ma candidature pour participer à cette nouvelle Battle !

De plus, le ridicule ne tue pas, et je pense qu'on a toutes eu nos petits ratages en cuisine :)
N'hésitez pas à en parler dans les commentaires, je me sentirai moins seule Ha ha :p

La recette originale provient du blog Marcia Tack.
 140g d'épinards frais
3 œufs
Huile d'olive
90g de farine
1 sachet de levure chimique
Une cuillère à café de sel
Fromage à étaler (pour moi du chèvre, mais vous pouvez utiliser du St Moret, Philadelphia ou autres)
Une boîte de thon
Poivre
Herbes italiennes (ou herbes au choix)
1. Dans un peu d'huile d'olive, faire revenir dans un casserole les épinards quelques minutes
2. Séparer le blancs des jaunes d'œuf
3. Monter les blancs en neige
4. Dans un saladier, mélanger les jaunes, avec les blancs en neige et les épinards
5. Mixer le tout
6. Ajouter la farine, la levure, le sel et bien mélanger le tout pour obtenir une pâte liquide et sans volume
7. Étaler la pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson
8. Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant 15 minutes
9. A la sortie du four, rouler la génoise avec le papier cuisson et laisser refroidir
10. Dérouler la génoise, étaler le fromage dessus, parsemer de thon émietté
11. Poivrer et ajouter les épices italiennes, ou de votre choix
12. Rouler à nouveau, sans le papier cuisson, et mettre au frais pour 30 minutes

Bonne dégustation !


Les autres participations sont :
Bénédicte Douceurs Maison ……………………………..
Oriane la Femme à tête de Chou Déborah Maman PâtisseIsabelle Zabou s’éclate en cuisineJenna Bistrot de JennaFlorence Au Fil du thymAudrey Cooking&co, Clém & Lilou l’Atelier des Dindinettes Poppy PoppyseedchanelGabrielle Petite cuillère et charentaise,  Evin sur son Nuage,  Sandra Encore un gâteau,  Valérie Framboises et Bergamote,  Sarah les Trois MadeleinesElsa Envie d’une recette Végétalienne ?, Nath Pourquoi je GrossisAnnie by acb4 you,  Mélina & Chocolat,Isabelle Quelques grammes de gourmandiseMademoiselle cuisine de la cuisine maison et pourquoi pas moiEmilie Emilie SweetnessAstrid Gourmiland,  Céline Afternoontea, Lova Graine de faim KelyJ’ai toujours aimé le jaune moutarde, Ludmilla les délices de LoulouAurélie Aurélie et gourmandises, Manon,Et rond et rond petits PlataponsHélène Keskonmangemaman ?, Docteur Chocolatine la médecine passe par la cuisine, Gordana Des recettes à GogoChloé les ateliers gourmands de chloé,  Complètement meringuée, Stéphanie  Fil et croq, Mimi une gourmandise  en Musique, Maria cuisine et déco by MariaCatalina le blog de cata Alison Rapelle toi des metsJulia Cooking JuliaMademoiselle MylèneNatly une cuisine pour VoozenooCath MIAM la cuisine de Cath,Fabienne ma cuisine salée mes envies sucrées, Anne Glob’Cooker, Chaimae une pincée de selCyrielle Petits PoisGaelleFood Fun foto, Laure et Mélanie Double PortionsMarine la Polygraphe,  Melencuisines,Emy Iza cuisine  2  sœurs,  Patou Karibo SakafoSandrine Le dessert c’est pour moi, Clara la table de ClaraJulia les CookinesEdwina Colored-cookingCorinne Mamou&CoCaptain-slip, La gourmandise de violette,Valérie Gourmandise et passionlaurence les goûts et les couleurs de laurence,  serial bakerMélanie les recettes de mélaniecraquounette avenue Clik, Cook and tasteRégal de paresse, Isabelle Lapierre Zabou,delphine oh la gourmande, Christine, Gabrielle la la la cuisine 

vendredi 24 juin 2016

Nori grillé

Il m'arrive, lorsque j'ai congé principalement, de choisir un thème pour le repas du soir.
Ou plus précisément un type de cuisine.
Ce fût le cas lorsque j'ai voulu cuisiner coréen.
J'ai donc préparé mon poulet frit à la coréenne, et les nori grillés en accompagnement.
Le nori, je le connais principalement grâce aux makis, ou encore en paillettes sur le riz.
Grillé et accommodé de cette façon, c'est une vraie découverte pour moi.
C'est très salé et piquant !
Mais c'est vraiment agréable à manger et c'est délicieux !
La recette originale provient du livre "Cuisiner coréen pas à pas" aux éditions Marabout.
 10 feuilles de nori
2 cuillères à café de gros sel
1 cuillère à café de piment coréen fort en poudre (je n'en avais pas, j'ai donc utilisé un mélange d'épices mexicaines)
1 cuillère à soupe d'huile de sésame
1 cuillère à soupe de pignons grillés (facultatif)

1. Avec un pinceau, badigeonner une feuille nori avec un peu d'eau
2. Saupoudrer de sel et de piment
3. Plier la feuille en 2 et appuyer dessus pour que les deux moitiés collent d'une à l'autre
4. Faire ces 3 étapes pour toutes les feuilles de nori
5. Couper les feuilles en fines bandelettes
6. Poser les bandelettes sur une plaque recouverte de papier cuisson, sans les superposer
7. Faire cuire 15 à 20 minutes dans un four préchauffé à 200°. Les algues vont être plus foncées et croustillantes
8. Après cuisson, les décoller délicatement et les mettre dans un bol ou une assiette
9. Napper les algues d'un filet d'huile de sésame et ajouter les pignons de pin
Bonne dégustation !

jeudi 23 juin 2016

Cocktail rosé au pamplemousse et à la grenade.

Pour cette nouvelle édition du Passe-plats entre amis, la nouvelle marraine, Christelle a choisi un thème très inspirant par le choix qu'il laisse !

Mettez du rouge dans votre assiette !

Il est vrai qu'un peu de couleur ne ferait pas de mal, vu le magnifique temps estival que l'on a pour le moment (tu parles !!!) !

Dans mon cas ce sera mettre du rouge dans nos verres puisque je vous propose une recette de cocktail très frais, léger et gourmand !!!

La recette originale provient du blog Cuisine Addict.
 1 bouteille de vin rosé
1 pamplemousse rose
1 cuillère à soupe de sucre roux de canne (ou plus si vous le voulez plus sucré)
1 Grenade
Tonic (ou eau gazeuse)
Citron vert
Glace

1. Dans un pichet, presser le pamplemousse et le citron vert pour en extraire le jus. 
Attention à garder quelques rondelles de chaque avant de les presser pour la déco.
2. Ajouter le sucre
3. Ajouter le vin rosé et bien mélanger le tout
4. Récupérer les graines de la grenade, les ajouter au pichet
5. Dans les verres, mettre de la glace, les rondelles de citron et/ou pamplemousse
6. Verser le mélange de rosé jusque la moitié du verre
7. Compléter avec du tonic ou de l'eau gazeuse

Bonne dégustation !


Les autres participations sont :

Bénédicte de douceurs maison
Justine de Justine-cuisine
Hélène de keskonmangemaman
* Florence de Au fil du thym avec une charlotte aux cerises
* Sandra de Encore un gâteau! avec une pomme d'amour
Béatrice
Françoise du blog Pounchki
Astrid du blog Gourmiland
* Julia de Cooking Julia avec de la confiture de fraises
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...